Le blanchissement des récifs dans l’océan indien

 Dans Non classé, TOUTE L'ACTUALITÉ

Suite aux alertes de la NOOA (coral reef watch : https://coralreefwatch.noaa.gov/satellite/index.php) sur le risque de blanchissement dans l’indopacifique en janvier 2020, une phase de vigilance a été mise en place via l’IFERCOR pour les territoires français de l’océan Indien.

A mi-avril le risque s’avère finalement variable selon les territoires :

1/ Il demeure faible à La Réunion (avec des prédictions d’une baisse de la température) où très peu de blanchissement a été observé avant mi-mars.

2/ Il s’avère modéré pour Mayotte, mais le risque devrait augmenter durant les semaines prochaine. Quelques zones de blanchissement ont été recensées mais à la date de mi-mars aucun blanchissement massif n’était en cours (plus d’observation depuis suite au confinement.

3/ 3/ Il est contrasté pour les îles Éparses de par leur répartition. Aujourd’hui, un risque faible (qui diminue) pour Tromelin, un risque moyen (mais qui augmente) pour les îles Glorieuses et un risque élevé pour Juan de Nova, Europa, Bassas da India (avec un pic en février/mars pour ces trois dernières îles). Il faut noter que le niveau d’alerte au blanchissement corallien pour les récifs d’Europa et de Bassas de India est passé à son échelon le plus élevé cette année. Cela n’avait encore jamais été enregistré depuis 1985, date de début des modélisations de la NOAA sur ces zones Un blanchissement corallien (>50%) a été observé sur les platiers et sur le haut des pentes externes (10m) pour les espèces branchues, massives et foliacées à Europa. Malheureusement, du fait de l’éloignement des îles, et en cette période de confinement, il n’a pas été possible d’avoir de vérité terrain sur l’ensemble des îles depuis le début de la saison chaude 2020 et donc de confirmer ou non d’éventuels blanchissements coralliens de fortes intensités.

Si finalement à l’échelle de du Sud-Ouest de l’océan Indien il n’y a pas eu jusqu’alors de blanchissement corallien massif et que le risque diminue (CORDIO) le récif de la grande barrière fait face à un blanchissement massif comme en 2016 et en 2017.

Avril 2020 – Informations de MAREX – crédit photo : Stéphane Lormant/TsiÔno
> Télécharger le protocole de suivi du blanchissement corallien

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter via ce formulaire pour toutes demandes d'informations.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

X