iyorbank_coralreefs_yen-yilee_01

PROGRAMME D’ACTIONS / 2016-2020

Le programme d’actions 2016-2020 de l’IFRECOR s’inscrit dans le cadre de l’article 113 de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages de 2016, ainsi que dans le Plan biodiversité (4 juillet 2018), et son action 37 « Grâce à l’action des collectivités ultramarines, nous visons la protection en mer de 100% des récifs coralliens français à l’horizon 2025, avec un objectif intermédiaire de 75% en 2021 », ainsi que dans le cadre du livre bleu outre-mer qui engagent davantage l’Etat en faveur de la protection de l’ensemble des récifs coralliens de l’outre-mer à l’horizon 2025 et de leurs écosystèmes associés, notamment les mangroves.

A l’international, il s’inscrit dans de nombreux cadres, dont l’ICRI (Initiative internationale pour les récifs coralliens) , l’accord de Paris sur le climat, les objectifs d’Aïchi , qui vont être prochainement révisés

LES 5 GRANDS THÈMES

CONTRIBUER À RÉDUIRE LES MENACES PESANT SUR LES RCEA*

slider-accueil2

Les récifs coralliens font face à la fois à diverses pressions anthropiques auxquelles s’ajoutent le réchauffement climatique qui aura un impact majeur : la vitesse des modifications des conditions océanographiques (augmentation de la température et de l’acidification de l’eau) rend difficile une adaptation des coraux. Les projections à 2100, même en cas de réduction des émissions de CO2, sont pessimistes.

– Pour enrayer les dégradations liées aux activités humaines, l’IFRECOR propose de centrer son action sur les projets d’aménagement côtiers ayant un impact sur les écosystèmes coralliens (projets routiers, portuaire, hôtelier, etc.). Pour ce type de projets, il est proposé de travailler sur les études d’impact environnemental, sur les mesures compensatoires à développer dans le cadre de la séquence « ERC » (éviter, réduire et compenser les impacts) et sur les techniques d’ingénierie écologique en milieu marin.

– Dans le cadre du changement climatique, l’IFRECOR propose de poursuivre l’alimentation de l’observatoire des impacts du changement climatique et d’engager une étude pilote sur l’estimation de la vulnérabilité d’un territoire aux changements climatiques, dans le but de dimensionner un plan d’adaptation.

EN 3 AXES

Eviter, réduire, compenser

MENACES ANTHROPIQUES : EVITER, REDUIRE, COMPENSER
Pour enrayer les dégradations liées aux activités humaines, l’IFRECOR propose de centrer son action sur les projets d’aménagement côtiers ayant un impact sur les écosystèmes coralliens (projets routiers, portuaire, hôtelier, etc.).

Pérenniser et développer

Pérenniser et développer l’observatoire du changement climatique
Atoloto MALAU
Michel PORCHER
Michel ALLENBACH

Evaluer

Evaluer la vulnérabilité des outre-mer aux changements climatiques et identifier les options d’adaptation
Adrien COMTE

RENFORCER LES CONNAISSANCES POUR MIEUX GÉRER

image-actu3

La gestion des écosystèmes coralliens doit s’appuyer sur des données et des démarches scientifiques solides. Pour cela, l’IFRECOR soutient des actions de recherche appliquée aux besoins des gestionnaires. En termes de diversité spécifique, les récifs coralliens sont les écosystèmes les plus riches au monde avec la forêt tropicale. La diversité des récifs coralliens français, dispersés dans les 3 océans du globe, entraine une richesse particulière de la biodiversité nationale, essentiellement localisée en outre-mer. Mais cette biodiversité reste encore mal connue. L’IFRECOR appuie les inventaires d’espèces à l’échelle locale mais surtout tente de rassembler la connaissance pour la mettre à disposition du plus grand nombre.

EN 4 AXES

Classification des habitats

Classification des habitats CORALLIENS
Le développement d’une classification des habitats coralliens doit permettre la mise à disposition d’un outil de référence commun à tous les gestionnaires de récifs coralliens dans les outre-mer. Cette classification fait aujourd’hui défaut et ouvre un vaste chantier de recherche appliquée.

Cartographie

Cartographie
La cartographie est un outil indispensable pour la gestion des territoires. La cartographie est un outil indispensable à la gestion des milieux. L’ensemble des collectivités de l’outre-mer réalise depuis plusieurs années des cartographies des milieux récifaux (cartographies géomorphologiques, des habitats, des usages …).

Liste rouge des scléractiniaires

Liste rouge des scléractiniaires
La Liste rouge de l’UICN fait référence pour suivre l’évolution du degré de menace pesant sur les espèces au niveau mondial. Elle constitue un éclairage précieux pour les autorités publiques avant d’envisager une protection réglementaire de certaines espèces. Il est proposé d’établir deux listes rouges régionales des coraux constructeurs de récif pour l’océan Indien et les Antilles.

Espèces exotiques envahissantes

Espèces exotiques envahissantes
Les espèces exotiques envahissantes sont l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité dans les outre-mer français. Ainsi, le Poisson-lion dans les Caraïbes est considéré aujourd’hui comme l’une des menaces majeures pour les écosystèmes coralliens des îles envahies. Or, les espèces envahissantes marines sont encore très mal connues.

SURVEILLER L’ÉVOLUTION DE L’ÉTAT DES ÉCOSYSTÈMES POUR MIEUX LES PROTÉGER

slider-accueil6

Les réseaux d’observations, qui informent les décideurs sur l’évolution de l’état de santé des écosystèmes, sont des outils importants pour orienter les politiques publiques. C’est sur la base d’un bilan régulier de l’état de santé des récifs et écosystèmes associés que doit être élaboré le plan d’action contribuant à protéger 75 % des récifs coralliens dans les outre-mer français d’ici à 2021 (loi du 8/08/2016).

EN 5 AXES

Usage

Usage par la Nouvelle-Calédonie

Sciences participatives

Sciences participatives (Reef Check)
Reef Check est un protocole de surveillance participatif des récifs coralliens développé au niveau mondial, que l’IFRECOR propose d’accompagner dans sa déclinaison nationale.

Réseau récifs

Réseau Récifs 
Toutes les collectivités de l’outre-mer ont un réseau de surveillance de l’état de santé des récifs coralliens et plusieurs centaine de stations sont suivies tous les ans. Le dernier rapport sur l’état de santé date de 2015. L’objectif est de poursuivre l’effort de développement d’outils communs afin de renforcer l’efficacité du réseau de surveillance.

Et bases de données
La base de données « BD récifs » développée dans le cadre de l’IFRECOR sera plus largement déployée, afin de sécuriser les données récoltées sur les 3 écosystèmes, récifs, herbiers et mangroves, pour l’ensemble des outre-mer

Réseau Herbiers

Réseau Herbiers
Les herbiers de magnolophytes marines sont intégrés dans la dynamique de l’IFRECOR depuis la mise en place du plan d’action 2011-2015 en tant qu’écosystèmes associés aux récifs coralliens. L’objectif global est d’initier et faciliter la mise en place d’un réseau d’observation des herbiers à l’échelle de l’Outre-mer afin d’aider à leur conservation dans le cadre d’un développement durable des zones côtières de l’Outre-mer.

Réseau Mangroves

Réseau Mangroves
Les mangroves offrent de nombreux services écosystémiques. Le premier état des lieux des mangroves de l’outre-mer français a été publié en septembre 2010, dans le cadre de l’IFRECOR. Parallèlement, dans le cadre du Plan national d’action en faveur des zones humide du ministère de l’écologie, un pôle-relai « zones humides de l’outre-mer » a été créé, coordonné par le Conservatoire du littoral. En partenariat avec l’IFRECOR, il mettra en place un observatoire des mangroves et développera une cartographie harmonisée des mangroves de l’outre-mer.

COMMUNIQUER ET SENSIBILISER POUR RENFORCER LA PRISE EN COMPTE DES RCEA

slider-accueil7

L’IFRECOR contribue activement à informer et sensibiliser les différents publics (grand public et usagers des récifs, scolaires et enfants, élus locaux et décideurs) sur l’importance des récifs coralliens, de leurs écosystèmes associés et sur la nécessité de préserver les services qu’ils fournissent. Les moyens d’action sont nombreux et diversifiés au niveau national comme au niveau des comités locaux, et visent à engager concrètement ces publics dans la protection et la gestion de ces écosystèmes. A cet effet, l’IFRECOR se dotera des moyens nécessaires au développement d’une véritable politique nationale de communication et s’attachera à développer les mécénats de projets. Certaines actions phares antérieures seront poursuivies et renforcées.

EN 3 AXES

Influencer et accompagner

Influencer et accompagner les décideurs (Palme IFRECOR)
lancé en 2011 et développé en coopération avec l’association des maires de France, le concours de la « Palme IFRECOR » récompense et valorise les actions et politiques exemplaires de préservation et de gestion durable des écosystèmes coralliens, mises en œuvre à l’initiative des élus des outre-mer. L’IFRECOR poursuit cette initiative pour inciter les décideurs locaux à renforcer leurs actions en matière de protection, gestion et valorisation durables des récifs et écosystèmes associés.

Communiquer

Communiquer sur l’IFRECOR (mécénat de compétences)

Sensibiliser

Sensibiliser : aires marines éducatives
Une « aire marine éducative » est une zone maritime littorale de petite taille, à proximité d’un établissement scolaire, gérée de manière participative par les élèves d’une école primaire. Il s’agit d’un projet pédagogique innovant développé par les Marquises (Polynésie française) en 2012 et soutenu par l’IFRECOR.

DIVERSIFIER LES FINANCEMENTS DÉDIÉS À LA PROTECTION DES RÉCIFS ET ÉCOSYSTÈMES ASSOCIÉS

image-actu2

La phase 3 de l’IFRECOR avait permis d’évaluer la valeur des récifs coralliens des outre-mer français, à hauteur de 1,3 millions d’euros.
Plusieurs études récentes ont confirmé que le financement total pour les aires protégées et la conservation de la biodiversité doit être considérablement augmenté pour atteindre les objectifs fixés nationalement ou internationalement. L’IFRECOR propose donc de soutenir la recherche de mécanismes financiers innovants. Sur la base d’expériences réussies menées à l’étranger, l’IFRECOR propose de développer des expériences pilote de développement de mécanismes financiers en outre-mer et partenariats publics-privés.

EN 2 AXES

Promouvoir les outils

Promouvoir les outils de financement pour la conservation

Développer

Développer les partenariats et le mécénat

LEXIQUE

*RCEA : Récifs coralliens et écosystèmes associés

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter via ce formulaire pour toutes demandes d'informations.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

X