iyorbank_coralreefs_yen-yilee_01

PROGRAMME D’ACTIONS 2016-2020

Le programme d’actions 2016-2020 de l’IFRECOR s’inscrit dans le cadre de l’article 113 de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages de 2016, ainsi que dans le Plan biodiversité (4 juillet 2018), et son action 37 «Grâce à l’action des collectivités ultramarines, nous visons la protection en mer de 100% des récifs coralliens français à l’horizon 2025, avec un objectif intermédiaire de 75% en 2021», ainsi que dans le cadre du livre bleu outre-mer. Ces engagements renforcent encore davantage l’implication de l’Etat en faveur de la protection de l’ensemble des récifs coralliens de l’outre-mer à l’horizon 2025 et de leurs écosystèmes associés, notamment les mangroves.

A l’international, l’IFRECOR s’inscrit dans de nombreux cadres, dont l’ICRI (Initiative internationale pour les récifs coralliens), l’accord de Paris sur le climat, les objectifs d’Aïchi (qui seront prochainement révisés).

LES 5 GRANDS THÈMES

CONTRIBUER À RÉDUIRE LES MENACES PESANT SUR LES RCEA*

slider-accueil2

RENFORCER LES CONNAISSANCES POUR MIEUX GÉRER

image-actu3

SURVEILLER L’ÉVOLUTION DE L’ÉTAT DES ÉCOSYSTÈMES POUR MIEUX LES PROTÉGER

slider-accueil6

COMMUNIQUER ET SENSIBILISER POUR RENFORCER LA PRISE EN COMPTE DES RCEA

slider-accueil7

DIVERSIFIER LES FINANCEMENTS DÉDIÉS À LA PROTECTION DES RÉCIFS ET ÉCOSYSTÈMES ASSOCIÉS

image-actu2

CONTRIBUER À RÉDUIRE LES MENACES PESANT SUR LES RCEA*

Les récifs coralliens font face à la fois à diverses pressions anthropiques auxquelles s’ajoutent le réchauffement climatique qui aura un impact majeur : la vitesse des modifications des conditions océanographiques (augmentation de la température et de l’acidification de l’eau) rend difficile une adaptation des coraux. Les projections à 2100, même en cas de réduction des émissions de CO2, sont pessimistes.

– Pour enrayer les dégradations liées aux activités humaines, l’IFRECOR propose de centrer son action sur les projets d’aménagement côtiers ayant un impact sur les écosystèmes coralliens (projets routiers, portuaire, hôtelier, etc.). Pour ce type de projets, il est proposé de travailler sur les études d’impact environnemental, sur les mesures compensatoires à développer dans le cadre de la séquence « ERC » (éviter, réduire et compenser les impacts) et sur les techniques d’ingénierie écologique en milieu marin.

– Dans le cadre du changement climatique, l’IFRECOR propose de poursuivre l’alimentation de l’observatoire des impacts du changement climatique et d’engager une étude pilote sur l’estimation de la vulnérabilité d’un territoire aux changements climatiques, dans le but de dimensionner un plan d’adaptation.

RENFORCER LES CONNAISSANCES POUR MIEUX GÉRER

La gestion des écosystèmes coralliens doit s’appuyer sur des données et des démarches scientifiques solides.
Pour cela, l’IFRECOR soutient des actions de recherche appliquée aux besoins des gestionnaires. En termes de diversité spécifique, les récifs coralliens sont les écosystèmes les plus riches au monde avec la forêt tropicale. La diversité des récifs coralliens français, dispersés dans les 3 océans du globe, entraine une richesse particulière de la biodiversité nationale, essentiellement localisée en outre-mer. Mais cette biodiversité reste encore mal connue. Mais cette biodiversité reste encore mal connue. L’IFRECOR appuie le développement d’outils de connaissance pour aider les gestionnaires dans la prise de décision.

SURVEILLER L’ÉVOLUTION DE L’ÉTAT DES ÉCOSYSTÈMES POUR MIEUX LES PROTÉGER

Les réseaux d’observations, qui informent les décideurs sur l’évolution de l’état de santé des écosystèmes, sont des outils importants pour orienter les politiques publiques. C’est sur la base d’un bilan régulier de l’état de santé des récifs et des écosystèmes associés – herbiers de phanérogames et mangroves – que doit être élaboré le plan d’action contribuant à protéger 75 % des récifs coralliens dans les outre-mer français d’ici à 2021 (loi du 8/08/2016).

Dans la mouvance du réseau mondial de suivi des récifs coralliens de l’ICRI (Global Coral Reef Monitoring Network – GCRMN), la France s’est engagée, de longue date, dans le développement d’un réseau d’observation des récifs de ses outre-mer. Le programme d’actions IFRECOR 2011-2015 a permis plus récemment d’initier un réseau d’observation des herbiers, d’une part, et des mangroves, d’autre part. Les objectifs du programme d’actions 2016-2020 visent à étendre et conforter ces réseaux, en complémentarité des actions conduites avec l’appui de l’agence française de la biodiversité dans le cadre de la Directive cadre sur l’eau (DCE) dans les départements d’outre-mer.

COMMUNIQUER ET SENSIBILISER POUR RENFORCER LA PRISE EN COMPTE DES RCEA

L’IFRECOR contribue activement à informer et sensibiliser les différents publics (grand public et usagers des récifs, scolaires et enfants, élus locaux et décideurs) sur l’importance des récifs coralliens, de leurs écosystèmes associés et sur la nécessité de préserver les services qu’ils fournissent.

Les moyens d’action sont nombreux et diversifiés au niveau national comme au niveau des comités locaux, et visent à engager concrètement ces publics dans la protection et la gestion de ces écosystèmes. A cet effet, l’IFRECOR se dotera des moyens nécessaires au développement d’une véritable politique nationale de communication et s’attachera à développer les mécénats de projets. Certaines actions phares antérieures seront poursuivies et renforcées.

DIVERSIFIER LES FINANCEMENTS DÉDIÉS À LA PROTECTION DES RÉCIFS ET ÉCOSYSTÈMES ASSOCIÉS

La phase 3 de l’IFRECOR avait permis d’évaluer la valeur des récifs coralliens des outre-mer français, à hauteur de 1,3 millions d’euros.

Plusieurs études récentes ont confirmé que le financement total pour les aires protégées et la conservation de la biodiversité doit être considérablement augmenté pour atteindre les objectifs fixés nationalement ou internationalement.

L’IFRECOR propose donc de soutenir la recherche de mécanismes financiers innovants. Sur la base d’expériences réussies menées à l’étranger, l’IFRECOR propose de développer des expériences pilote de développement de mécanismes financiers en outre-mer et partenariats publics-privés.

LEXIQUE

*RCEA : Récifs coralliens et écosystèmes associés

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter via ce formulaire pour toutes demandes d'informations.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

X